Les 6 piliers d’une bonne stratégie de contenu en ligne

Les 6 piliers d'une bonne stratégie de contenu en ligne

Une entreprise ne peut plus en 2018 se passer d’une présence en ligne optimisée pour rester concurrentielle, quel que soit son secteur. C’est en gros le constat à faire dans le domaine quand on sait qu’au 1er janvier la planète était habitée par 3,8 milliards d’internautes. La stratégie de contenu à destination des PME requiert 6 fondamentaux à intégrer de toute urgence si ce n’est pas encore fait, en plus des spécificités liées à la création de contenu pour les entreprises.

Quels contenus pour sa stratégie de contenu ?

Les contenus pertinents évoluent constamment, en qualité comme en proportions. Cette évolution est bien évidemment intimement liée aux stratégies imposées par les moteurs de recherche. Ces décisions sont le résultat de longues études sur les besoins futurs des utilisateurs et des annonceurs.

Pour toute entreprise il est donc essentiel d’être à l’écoute des changements de mentalités et des évolutions des aspirations et besoins des clients potentiels. Aujourd’hui les types de contenu à produire sur son site web se répartissent idéalement ainsi en proportions plus ou moins égales :

  • du contenu écrit informatif
  • du contenu vidéo
  • du contenu éphémère

Le contenu écrit de nos jours doit nécessairement apporter de l’information unique, riche et utile pour être visible. Pour réussir votre SEO, vous devez aussi passer par un choix bien pensé d’une série de mots clés à la fois pertinents et stratégiques, sans oublier la sémantique.

Le contenu vidéo enrichi, des reportages courts, truffés de mots clés, combinés à l’utilisation à gogo des plateformes de diffusion comme Youtube ou Dailymotion, sont devenus incontournables dans toute stratégie de contenu performante. Si vous n’y croyez pas, sachez que :

  • le site le plus visité au monde depuis 2016 est Youtube : devant Google !
  • en 2019, 80 % du trafic internet mondial sera occupé par la vidéo (dont la moitié visionné sur mobile)

Le contenu éphémère se sert des réseaux sociaux et de leurs modes de fonctionnement. Il intègre des informations et « buzzwords » capables de fédérer un grand nombre d’utilisateurs sur une période très courte. En 24h vous engrangez du trafic et des conversions, puis ce type de contenu tombe en désuétude et quasiment dans l’oubli. Il est délicat à mettre en œuvre mais c’est une arme redoutable.

Évolution du référencement naturel dans sa stratégie de contenu

La qualité des contenus est en première ligne et la meilleure visibilité possible est assurée par un référencement naturel de premier ordre. Une simple collection de mots clés ne suffit plus aujourd’hui à obtenir les faveurs des moteurs de recherche. Google favorisera le champs sémantique le plus pertinent autour d’une page. Cette approche demandera :

  • d’organiser les contenus (partir d’un sujet général puis descendre dans les pages vers des contenus spécifiques plus précis)
  • de lier toutes ces pages les unes avec les autres en employant une stratégie de maillage interne très précise
  • d’utiliser les outils à disposition (Semrush, Keyword Tool, Ubersuggest, Spyfu, AdWords, Google Trends, etc.) pour comprendre les meilleurs mots clés à employer

En combinaison, la position #0 s’est renforcée dans les résultats de recherche. C’est là où quantité et qualité doivent commencer à faire bon ménage. Pour avoir une chance d’occuper une position #0 dans un résultat de recherche, il faudra notamment :

  • figurer en position #1 : plus de 30 % des positions zéro sont d’abord en position #1
  • une réponse courte à la question (+/- 50 mots)
  • structurer la page en conformité (éléments de listes, balises, menus d’ancres, etc.)
  • rédiger en moyenne 950 mots dans une tonalité explicative (indice Flesch de +/- 50)
  • limiter à une vingtaine le nombre d’images et de vidéos

La sécurité et la conformité dans une stratégie de contenu

Depuis quelques semaines, de nombreux sites web québecois perdent un gros trafic parce qu’ils n’ont pas su, ou pas voulu, mettre en place une stratégie de mise en conformité avec d’importants changements de réglementation en Europe sur l’utilisation des données personnelles. C’est une erreur de débutant qui peut prendre de longs mois à rattraper.

D’autre part, les sites non sécurisés (https) ne sont tout simplement plus référencés sur les moteurs de recherche. Là aussi, ne pas (ou mal) se conformer à ces règles essentielles, tant pour la sécurité du web que pour sa stratégie de référencement, relève de l’amateurisme.

La stratégie de contenu mobile

Par ailleurs, l’une des dernières modifications d’importance dans les algorithmes de Google, datant de fin 2016, se nomme « index mobile first », c’est-à-dire l’indexation mobile d’abord. Vous n’avez pas de site mobile ou optimisé pour les cellulaires ? Dommage, Google placera automatiquement votre site web en second plan.

Avant, on bâtissait sa stratégie en ligne en commençant par se doter d’un site web qu’on optimisait pour les téléphones mobiles. Aujourd’hui, la tendance est de lancer d’abord une app mobile accompagnée de « landing pages », soit des pages de contenu destinées à améliorer son SEO.

Vous n’y croyez pas non plus ? Sachez que :

  • en 2018, le trafic Internet mondial via ordinateur ne représentera que 46 %, contre 54 % pour les appareils mobiles
  • d’ici 2021, les mobiles devraient engloutir 61 % du trafic Internet mondial

Intégrer l’IA dans sa stratégie de contenu

Si l’intelligence artificielle (IA) a pu un temps être un grand mot générique un peu effrayant et sans réelles applications au quotidien, c’est aujourd’hui l’un des incontournables de toute bonne stratégie de contenu. De très nombreuses applications se sont rapidement développées afin d’apporter aux utilisateurs une expérience de navigation en ligne améliorée. Gartner avait ainsi prévu qu’un tiers des conversations en ligne aurait lieu avec des robots en 2018.

Les applications de l’IA au quotidien faciles à mettre en place sur des sites web sont par exemple :

  • des publicités PPC (« Pay-per-Click »)
  • la reconnaissance d’image
  • les robots conversationnels et autres salles de clavardage
  • les assistants virtuels, sorte de fils cachés de Clippy et Cortana…

Miser sur les influenceurs dans une stratégie de contenu optimale

Enfin, « last but not least », vous aurez besoin d’influenceurs pour être au top de votre stratégie de contenu. Ils vont partager, conseiller vos produits et apporter un coup de pouce indispensable à votre plan webmarketing.

Un contenu de qualité, même bien positionné, n’est rien s’il n’est pas correctement diffusé. C’est un travail de fourmi que les influenceurs sont capables de réaliser en 10 fois moins de temps. Ce sont par exemple les champions du contenu éphémère.

Vous aimerez également...